Aspidistra

L’Aspidistra eliator est pratiquement impossible à tuer et, cerise sur le gâteau, il vous fait profiter de sa beauté et de sa vitalité.

Vous ne pouvez pas décider ? Nous pouvons vous aider à trouver une plante.

3 articles

par page
Par ordre décroissant
  • Aspidistra elatior
    Aspidistra elatior
    85 cm Ø19 cm
    45,45 € 42,88 €
  • Aspidistra elatior
    Aspidistra elatior
    60 cm Ø15 cm
    32,45 € 30,61 €
  • Aspidistra elatior
    Aspidistra elatior
    70 cm Ø17 cm
    42,45 € 40,05 €
  • 3 articles

    par page
    Par ordre décroissant

    Tour sur la Aspidistra

    Si vous cherchez une plante qui est a) jolie à regarder et b) peut survivre aux mauvais traitements, l’aspidistra élevé est fait pour vous. Cette plante est très populaire du fait de son feuillage persistant composé de feuilles brillantes vert foncé au bout de longs pétioles insérés le long de rhizomes charnus.

    Surnoms

    L’aspidistra élevé est communément connu sous le nom plante en fer forgé et « Haran » en japonais.

    Différentes espèces et variétés d’Aspidistra

    L’aspidistra élevé fait partie de la famille des Asparagacées qui abrite plusieurs variétés populaires. L’aspidistra le plus commun a des feuilles vertes foncées et luisantes qui ressemblent aux feuilles du maïs et qui peuvent atteindre une soixantaine de centimètres de longueur. Cette variété produit typiquement des petites fleurs violet-marron au ras du sol.

    Origine de l’espèce

    On trouve l’aspidistra dans les sols marécageux des forêts ombragées de montagne. Il est originaire de Chine, du Japon et de l’Himalaya. Il est cultivé depuis le début de l’ère victorienne comme plante d’intérieur. Il avait le statut de plante noble au sein des maisons victoriennes qui n’étaient pas très éclairées ni spacieuses et qui avaient donc besoin de plantes résistantes pour survivre à ces conditions.

    Au Japon, l’aspidistra est une plante fréquemment utilisée pour l’apprentissage de l’ikebana, l’art traditionnel japonais de la composition florale.

    Comment prendre soin de cette plante

    L’aspidistra est une plante très résistante qui peut survivre à beaucoup de négligence. Cette robustesse lui a d’ailleurs valu le surnom de «Cast-iron Plant» dans les pays anglophones, soit plante en fer forgé. Malgré cette robustesse, voyons comment vous pouvez prendre soin de cette plante:

    Arrosage

    L’aspidistra résiste assez bien à la sécheresse, mais il sera au top de sa forme si vous lui donnez assez d’eau. Cette plante aime que son terreau soit humide mais pas saturé d’eau, ce qui pourrait entraîner la pourriture de ses racines. Un arrosage trop faible peut entraîner le brunissement de la pointe de ses feuilles, mais, outre cela, elle tolère très bien les oublis d’arrosage.

    Le moment idéal pour arroser votre plante est lorsque le surface de son terreau semble sec, à raison des deux premiers centimètres environ. Vous pouvez vous en assurer en plantant votre doigt dans le terreau. Si vous ne sentez aucune humidité, il est temps d’arroser votre aspidistra.

    Emplacement

    Comme toute plante, l’aspidistra eliator aime vivre dans un emplacement qui lui offre fes conditions optimales de luminosité, de substrat, de température et d’humidité. Gardez les informations suivantes à l’esprit lorsque vous choisissez où placer votre aspidistra:

    • Luminosité: Une luminosité modérée à forte sans soleil direct est idéale pour un aspidistra. Ne le placez pas dans le soleil direct qui pourrait décolorer et brûler ses feuilles. Cette plante d’intérieur préfère une fenêtre orientée nord et peut également supporter les lumières artificielles
    • Terreau: N’importe quel terreau bien drainant conviendra. Vous pouvez également ajouter un peu de perlite, de pierre ponce ou de sable grossier à votre terreau pour plante d’intérieur afin d’améliorer sa capacité de drainage. De même, il est préférable d’avoir des trous de drainage corrects au fond de votre pot.
    • Températures idéales: L’aspidistra s’épanouit dans des températures comprises entre 15,5 et 27 °C. Il peut tout de même tolérer des températures légèrement plus froides ou plus chaudes, mais essayez de ne pas l’exposer à des courants d’air chaud ou froid.
    • Niveau d’humidité: L’humidité moyenne à l’intérieur d’une maison convient à l’aspidistra élevé. Il peut même pousser dans un environnement sec.

    Substrat

    Un engrais hydrosoluble équilibré, à raison d’une quantité moindre que celle recommandée, est généralement le meilleur choix pour nourrir votre aspidistra. Versez de l’engrais toutes les quatre semaines pendant la saison de croissance s’étendant du printemps à l’été. Pour éviter de brûler ses racines, essayez de mettre l’engrais immédiatement après l’arrosage. Pas besoin de rajouter de l’engrais pendant la période de repos hivernale.

    L’aspidistra a généralement une croissance lente, il n’y a donc pas d’intérêt à lui donner trop d’engrais. Vous pourriez vous retrouver avec des pointes de feuilles brunies et une santé fragilisée.

    Purificateur d’air

    Une étude approfondie de la NASA a démontré que la plupart des plantes d’intérieur pouvait améliorer la qualité de l’air ambiant en absorbant les composés chimiques nocifs que l’on trouve régulièrement dans les espaces professionnels comme personnels. L’aspidistra eliator en fait partie. Cette plante est particulièrement efficace pour absorber le benzène et le méthanal de l’air ambiant, créant ainsi un environnement plus sain pour vous et vos proches.

    Toxicité

    Un point positif supplémentaire est que l’aspidistra n’est pas du tout toxique pour les humains ni les animaux domestiques. Aucune inquiétude donc à avoir de ce côté-là.

    Multiplication de l’Aspidistra

    La multiplication de l’aspidistra est très facile. La clé pour réussir à multiplier cette plante est de travailler avec douceur puisque cette plante a des racines très fragiles et délicates qui seront facilement abimées si elles sont manipulées sans prudence.

    La division des racines est la meilleure technique pour la multiplication de l’aspidistra, à effectuer pendant le rempotage. Idéalement, la division doit être effectuée lorsque la plante est en phase active de croissance pendant le printemps ou l’été. Voici un court résumé de cette technique:

    • Multiplier l’aspidistra par division des racines:

    Enlevez délicatement la plante de son pot. Posez-la sur un journal ou sur une surface lisse, et séparez les racines avec vos doigts. Assurez-vous que les racines séparées ont deux ou trois tiges attachées pour permettre une croissance saine.

    Placez les racines divisées dans un pot de 5cm de diamètre qui n’est pas plus large que la masse racinaire. Assurez-vous également qu’il y a un trou de drainage au fond. Ajoutez du terreau frais. Gardez le terreau légèrement humide, mais assurez-vous qu’il soit bien drainant.

    Replantez la plante mère dans son pot d’origine et arrosez copieusement la plante nouvellement divisée. Attendez que les racines se forment et que la plante montre une nouvelle croissance. Il faudra peut-être un bon moment avant que l’aspidistra remplisse le nouveau pot et atteigne sa taille et son indépendance adultes.