Olivier

L’olivier vient assez récemment de faire son entrée dans les plantes d’intérieur tendances. Il n’est pas compliqué, ce qui explique l’intérêt rapide qu’il suscite.  

Vous ne pouvez pas décider ? Nous pouvons vous aider à trouver une plante.

3 articles

par page
Par ordre décroissant
  • Olivier
    50 cm Ø15 cm
    31,95 € 29,31 €
  • Olivier
    90 cm Ø22 cm
    37,95 € 34,82 €
  • Olivier
    40 cm Ø15 cm
    25,95 € 23,81 €
  • 3 articles

    par page
    Par ordre décroissant

    L’idée d’avoir un olivier comme plante d’intérieur peut être surprenante pour beaucoup. Le feuillage de cette plante est vert clair un peu argenté et donne une touche provençale à votre intérieur.  Ne vous attendez pas à ce que votre plante produise des fruits si vous la cultivez à l’intérieur. Toutefois, son feuillage est une raison suffisante pour investir dans cette plante. 

    Dans un endroit confiné, l’olivier peut atteindre près de 3 mètres. Si votre plafond est assez haut, c’est une plante parfaite pour vous. Mais du fait de sa taille considérable, beaucoup de propriétaires préfèrent investir dans la variété naine qui peut atteindre les 2 mètres environ. Parfois, lorsque tous les besoins de la plante sont comblés, elle produit des petites fleurs blanches qui, bien qu’elles ne durent pas longtemps, émettent une odeur délicieuse. 

    Surnoms

    Son nom botanique Olea europaea n’étant pas des plus aisés à prononcer, on lui préfère généralement le nom commun d’olivier.

    Différentes espèces et variétés d’oliviers.

    Parce qu’ils existent depuis des millénaires, les oliviers se déclinent en de nombreuses variétés. Mais on peut les classer en deux catégories : ceux qui portent des fruits et ceux qui n’en portent pas. Parmi les différentes variétés, on trouve ‘Mission’, ‘Arbequina’ et ‘Manzanilla’. 

    La variété la plus prisée comme plante d’intérieur est la variété naine. 

    Comment prendre soin de l’olivier ?

    Si vous prenez soin de votre olivier, il vous survivra. Tout ce que vous avez à faire, c’est de suivre les conseils de base pour entretenir votre plante. 

    Arrosage

    Cet arbre particulier n’aime pas recevoir trop d’eau. L’astuce est de vérifier la couche supérieure (quelques centimètres) du terreau pour déterminer s’il est sec.  Si c’est le cas, vous pouvez arroser la plante jusqu’à l’écoulement de l’eau par les trous de drainage au fond du pot. Veillez donc à placer cette plante dans un pot avec de gros trous de drainage. 

    Comme bon nombre de plantes d’intérieur, vous devriez réduire la fréquence d’arrosage pendant la période de repos située pendant les mois hivernaux.

    Emplacement

    L’olivier préfère un emplacement très ensoleillé. Il s’adapte au soleil direct comme indirect, tant que la luminosité est excellente. Vous pouvez de temps à autres le placer dans un endroit semi-ombragé mais pas pour de longues périodes. C’est pourquoi cette plante ne conviendra pas si votre intérieur n’est pas très lumineux. 

    Dès que la température chute en dessous de 0 °C, rentrez votre plante à l’intérieur si elle est dehors, car l’olivier est sensible au gel. Toutefois, assurez-vous de placer votre plante près d’une fenêtre qui reçoit assez de lumière pour que celle-ci s’épanouisse. Si l’olivier commence à perdre ses feuilles, c’est sa façon de vous indiquer qu’il ne reçoit pas assez de soleil, et il vous faudra peut-être alors ajouter une lumière artificielle pour combler ses besoins. 

    Au printemps, vous pouvez progressivement remettre votre plante dehors, surtout si vous avez un bel espace extérieur comme un balcon ou une cour. Habituez d’abord votre plante au soleil indirect. Vous pourrez ensuite l’exposer  en plein soleil.  Dans la mesure où vous allez sûrement considérablement déplacer votre plante, vous feriez mieux d’investir dans un récipient plutôt léger pour vous faciliter le travail et ne pas vous blesser. 

    Parce qu’il est originaire de la région méditerranéenne, l’olivier peut tolérer l’air sec comparé à de nombreuses plantes. C’est pourquoi vous n’avez pas à trop vous soucier de créer un environnement humide autour de lui. 

    Substrat 

    Le mélange pour cactus est l’un des meilleurs terreaux pour un olivier, par sa forte action de drainage. Les filtres comme des graviers ou du polystyrène font aussi office de bons systèmes de drainage pour votre plante. Pensez à mettre une soucoupe ou un plateau sous le pot, afin d’éviter que le drainage ne salisse votre sol. 

    Vous pouvez ajouter de l’engrais deux fois par mois pendant le printemps et l’été. Toutefois, réduisez la fréquence à une fois par mois pendant l’automne et l’hiver. Utilisez soit de l’engrais pour plantes vertes à raison de la moitié de la dose indiquée ou des granulés à libération lente qui prendront du temps à se dissoudre. 

    Si votre arbre semble trop grand pour son pot, vous pouvez le rempoter dans un plot plus grand.  Le terreau frais lui fournira les nutriments dont il a besoin et vous n’aurez pas besoin de mettre de l’engrais pendant au moins un an. Si le pot actuel est déjà la taille maximum que vous pouvez/voulez avoir chez vous, taillez l’arbre avec un sécateur. Vous pouvez également remplacer la couche supérieure du terreau avec du terreau frais (surfaçage). 

    Un des problèmes principaux de l’olivier est qu’il subit régulièrement des attaques de cochenilles. Les cochenilles sont connues pour avoir détruit des oliviers ayant survécu des générations.  C’est pourquoi vous pouvez faire prendre une douche à votre arbre de temps à autres ou essuyer ses feuilles, surtout le dessous, avec un chiffon humide toutes les deux-trois semaines environ.  Une fois que des cochenilles apparaissent sur les feuilles, il ne leur faut pas beaucoup de temps pour envahir l’arbre et le tuer. 

    Multiplication 

    La multiplication d’un olivier est un jeu d’enfant. Tout ce que vous avez à faire c’est de couper proprement une liane à laquelle sont attachées quelques racines.  Retirez toutes les feuilles de la liane. Placez la liane dans le pot. À l’aide d’un bâton, faites un trou dans le terreau drainant. 

    Un terreau bien drainant est le meilleur choix pour gérer ses racines délicates. Placez le rameau dans le trou du petit récipient. Arrosez tous les jours, sauf si le terreau est encore mouillé de l’arrosage précédent. Brumisez régulièrement l’air autour de la plante. Ce processus peut être un peu fatiguant, mais un arrosage régulier donne les meilleurs résultats.